FIREBALL Motor-Racing-Team
LE MOTO CLUB FIREBALL VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE !
BEAUCOUP DE CHOSES A VENIR DECOUVRIR SUR FACEBOOK https://www.facebook.com/fireball.enduroracing

Derniers sujets
» Cdf 2018
Mer 6 Sep - 19:35 par floris

» Engagement INDOOR Fireball 10/11/12 février 2017
Ven 6 Jan - 14:06 par Speedseries

» Opération "pneus groupés 2017"
Mer 26 Oct - 9:30 par Speedseries

» Programme d'entrainement
Dim 16 Oct - 19:25 par GGgas

» roulage dimanche 25 octobre val gelon
Ven 23 Sep - 20:08 par gas

» Enduro de Saone 2016
Ven 19 Aoû - 10:48 par izernois01

» Prairie dans le beaujolais
Mar 9 Aoû - 17:28 par frenchi

» Réseau Facebook
Mar 21 Juin - 8:45 par Speedseries

» enduro domazan
Sam 30 Avr - 5:09 par izernois01

» Cherche pneu Michelin neuf
Mar 26 Avr - 17:01 par Haroldinio

Fireball sur Facebook
   

Liens Partenaires !






Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés


Le stress d'avant course et type de pilote !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le stress d'avant course et type de pilote !

Message par Speedseries le Dim 28 Sep - 8:38

Stress, ami ou ennemi ?

Le stress précédant la course, l'impression de ne plus pouvoir rien faire de bon, la peur de ne pas être à la hauteur, la peur plus intense encore de la souffrance. Pendant la course, l'envie d'abandonner quand la douleur est trop présente et après. Après la course, le soulagement de ne plus avoir mal, le sentiment gratifiant d'avoir accompli un acte même minime, et l'apaisement ; le bien-être biologique qui suit l'effort.
Plus généralement, ce sont tous les comportements et toutes les motivations humaines qui se retrouvent, souvent exacerbés dans le sport.

Arrow Voici une petite analyse super intéressante des 2 types de pilote :

Est-il plutôt à la recherche de la réussite ou à l'évitement de l'échec ?

Ecoutez les explications qu'il donne à ces échecs et succès. Rend-il compte de ses réussites et de ses échecs par des facteurs stables (talent, travail suivi // manque de qualités.) ou instable (chance, conditions du moment // mauvaises conditions atmosphériques, manque d'entraînement.), par une cause interne, qui dépend de lui (accélération mise au dernier tour // manque de vigilance) ou externe et ne dépendant pas de lui (faiblesse // force des adversaires ).

Vous observez que le sportif cherche la réussite, explique cette réussite par des facteurs stables, qui dépendent de lui. De plus, il se situe par rapport à lui avant de se poser par rapport aux autres ; il accepte la défaite. Vous avez à faire à une personne qui non seulement est stable et sûre d'elle mais en plus une personne qui saura garder cette assurance dans l'avenir et dans des conditions difficiles. Il fait partie de la première catégorie : les universels

Le sportif cherche avant tout à éviter l'échec. Il explique ses réussites par des facteurs instables et extérieurs alors que ses échecs sont dus à des facteurs stables et internes. Vous avez devant vous une personne très fragile qui risque d'abandonner à la première difficulté. Elle fait partie de la catégorie des résignés. Vous devez tout faire pour rassurer, encourager cette personne, la mettre dans des situations favorisant la réussite.

_________________
Qui vivra, fessera !
avatar
Speedseries
Admin

Nombre de messages : 5412
Age : 46
Localisation : Savoie ou bien ?
Date d'inscription : 09/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://fireballenduro.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le stress d'avant course et type de pilote !

Message par 123nico69 le Lun 29 Sep - 12:33

Ok les gars a vos stylo ! Vous avez 2 heures !!! lol!

Sincèrement, Très bien à méditer tout ca .
Ma réflexion est bonne je fait parti des universel .
avatar
123nico69
Expert Fireball

Nombre de messages : 230
Age : 36
Localisation : ouest lyonnais
Date d'inscription : 26/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le stress d'avant course et type de pilote !

Message par Speedseries le Lun 29 Sep - 14:32

Il y a une énorme part psycho dans l'enduro et beaucoup roulent sans se poser certaines bonnes questions une fois descendus de leurs engins.
ET le "qui suis je ?" est super important et conditionne vachement l'abandon

_________________
Qui vivra, fessera !
avatar
Speedseries
Admin

Nombre de messages : 5412
Age : 46
Localisation : Savoie ou bien ?
Date d'inscription : 09/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://fireballenduro.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le stress d'avant course et type de pilote !

Message par izernois01 le Lun 29 Sep - 18:11

le facteur de l'abandon peut aussi provenir d'un facteur x de la conscience d'un devoir a accomplir :
- finir la course : oui je suis un guerrier et je m'en fou du taf le lendemain    la le stresse est forcement moindre  lol!
- ne pas la finir : demain je bosse et j'ai pas d'autre choix que de rentré en meilleur état que si c'était pire     tandis que dans ce cas là tu est stressé donc en plus tu augmente le risque de blessure    a vouloir faire trop attention  
avatar
izernois01
Proche de dieu

Nombre de messages : 104
Age : 27
Localisation : izernore 01
Date d'inscription : 08/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le stress d'avant course et type de pilote !

Message par Speedseries le Lun 29 Sep - 18:38

Oui mais se dire que demain je dois être au boulot donc j'abandonne, c'est une excuse facile pour arrêter. C'est bien cela le dilemme. On est tellement tentés par ce genre d'excuses qu'on s'arrête super facilement.
Ça nous amène vers : la gestion de la course
Quand on est au BDR et bien je baisse fortement mon rythme pour aller jusqu'au bout. On ne se fait pas mal sur un rythme en mode survie.


_________________
Qui vivra, fessera !
avatar
Speedseries
Admin

Nombre de messages : 5412
Age : 46
Localisation : Savoie ou bien ?
Date d'inscription : 09/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://fireballenduro.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le stress d'avant course et type de pilote !

Message par lin42 le Mar 30 Sep - 17:58

123nico69 a écrit:Ok les gars a vos stylo ! Vous avez 2 heures  !!! lol!

Sincèrement, Très bien  à méditer tout ca .
Ma réflexion  est bonne je fait parti des  universel .

ba toi nico tu fais parti de ceux qui encourage les sportifs en diffculté

pas comme certains
avatar
lin42
Proche de dieu

Nombre de messages : 149
Age : 48
Localisation : 42
Date d'inscription : 28/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le stress d'avant course et type de pilote !

Message par 123nico69 le Mar 30 Sep - 18:47

lin42 a écrit:
123nico69 a écrit:Ok les gars a vos stylo ! Vous avez 2 heures  !!! lol!

Sincèrement, Très bien  à méditer tout ca .
Ma réflexion  est bonne je fait parti des  universel .

ba toi nico tu fais parti de ceux qui encourage les sportifs en diffculté

pas comme certains

Je ne sais pas vraiment .J'encourage qui a la volonté surtout !

.. Mais je part du principe qu'on est tous le boulet d'un autre .
Maintenant l'abandon n'est pas concevable pour ma part . Quite a prendre des risques .
C'est peut être un tort je sais pas .
avatar
123nico69
Expert Fireball

Nombre de messages : 230
Age : 36
Localisation : ouest lyonnais
Date d'inscription : 26/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le stress d'avant course et type de pilote !

Message par Speedseries le Ven 3 Oct - 9:25

C’est le 15 juin que Joël Roelants a vu sa vie radicalement changer. En effet, lors des qualifications du GP d’Italie, l’ancien champion du monde Junior de motocross a été victime d’une chute qui l’a envoyé dans une chaise roulante pour le restant de ses jours.

Depuis une bonne semaine, Joël est rentré chez lui. Sporza, la chaîne de TV sportive flamande, a interrogé notre compatriote afin de savoir dans quel état d’esprit il était rentré à la maison et comment il avait occupé ses premiers moments. Joël a raconté à nos confrères jusqu’à quel point sa vie avait changé et comment il est malgré tout resté le même tout en étant fidèle à sa devise: « être fort et aller de l’avant ». Ecoutons- le.

« Je continuerai à aller de l’avant à 100% »

Roelants est depuis une bonne semaine de retour chez lui: « Ma copine voulait annuler ses vacances mais je lui ai dit « surtout pas, laisse-moi quelques jours seul ». Ainsi, j’allais pouvoir constater par moi-même ce que je pouvais et ne pouvais pas faire seul. Cela a très été bien ainsi. Il y a seulement quelques petits éléments de cette armoire qu’elle aurait pu fixer mieux que moi. »

« Durant la courte période que je viens de passer à la maison, je me suis aperçu que je pouvais être complètement indépendant, c’est formidable. Nous ne vivons pas ici depuis longtemps et nous sommes donc allés chez Ikea. Je viens de monter une armoire. Sans chaise roulante, cela aurait pris une heure et demi, maintenant il m’a fallu trois heures. Mais elle tient bien en place. Chaque jour, tout va de plus en plus vite. Par exemple, au début, pour prendre une douche, il me fallait une heure et maintenant, il ne me faut plus qu’une demi-heure. En fait, tu apprends toute la journée. »

« Le plus triste, c’est que je n’ai pas eu le temps de montrer ce dont j’étais capable »

« Dans la vie quotidienne, les choses se sont relativement bien déroulées jusqu’à présent. J’ai accepté la situation et les choses sont claires’’, affirme Roelants. « En ce qui concerne le motocross, c’est plus difficile. 2014 devait être l’année durant laquelle je n’allais pas arrêter de m’améliorer. Le plus triste, c’est que je n’ai pas eu le temps de montrer ce dont j’étais capable. En MX2, j’avais réalisé des podiums et j’avais gagné des courses. Cela allait certainement être aussi le cas en MX1. Cela, c’était difficile à accepter. Si je pouvais recommencer ma vie, je ne changerais rien. J’avais le virus du motocross et c’est tout. »

« Je pense que je n’ai absolument pas changé depuis mon accident. J’ai toujours été dur et strict avec moi-même. J’étais également quelqu’un de franc, d’ouvert et maintenant que je me trouve dans une chaise roulante, je remarque que je peux être parfois plus rugueux. Les gens acceptent plus de choses de la part de quelqu’un qui se trouve assis dans une chaise roulante. Disons que cela peut parfois être un avantage. »

« Quels sont mes projets pour l’avenir? Mon premier objectif était de rentrer chez moi et de devenir complètement indépendant. J’ai déjà atteint cet objectif. Au début, j’avais l’intention de commencer quelque chose qui avait trait avec le sport. J’ai ensuite réfléchi un peu et j’ai pensé qu’il fallait d’abord devenir aussi fort que possible dans les choses de la vie quotidienne. Après, on verra bien. »

_________________
Qui vivra, fessera !
avatar
Speedseries
Admin

Nombre de messages : 5412
Age : 46
Localisation : Savoie ou bien ?
Date d'inscription : 09/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://fireballenduro.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le stress d'avant course et type de pilote !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum