FIREBALL Motor-Racing-Team
LE MOTO CLUB FIREBALL VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE !
BEAUCOUP DE CHOSES A VENIR DECOUVRIR SUR FACEBOOK https://www.facebook.com/fireball.enduroracing

Derniers sujets
» Cdf 2018
Mer 25 Oct - 18:56 par GGgas

» Engagement INDOOR Fireball 10/11/12 février 2017
Ven 6 Jan - 14:06 par Speedseries

» Opération "pneus groupés 2017"
Mer 26 Oct - 9:30 par Speedseries

» Programme d'entrainement
Dim 16 Oct - 19:25 par GGgas

» roulage dimanche 25 octobre val gelon
Ven 23 Sep - 20:08 par gas

» Enduro de Saone 2016
Ven 19 Aoû - 10:48 par izernois01

» Prairie dans le beaujolais
Mar 9 Aoû - 17:28 par frenchi

» Réseau Facebook
Mar 21 Juin - 8:45 par Speedseries

» enduro domazan
Sam 30 Avr - 5:09 par izernois01

» Cherche pneu Michelin neuf
Mar 26 Avr - 17:01 par Haroldinio

Fireball sur Facebook
   

Liens Partenaires !






Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

SAINT  SORLIN  carbu  classement  


Comprendre la crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comprendre la crise

Message par Invité le Jeu 23 Oct - 19:07

Crise des subprimes : une explication très simple pour ceux qui essayent encore de comprendre :

Alors voilà, Mme. Ginette a une buvette à Bertincourt, dans le Pas de Calais. Pour augmenter ses ventes, elle décide de faire crédit à ses fidèles clients, tous alcooliques, presque tous au chômage de longue durée. Vu qu'elle vend à crédit, Mme. Ginette voit augmenter sa fréquentation et, en plus, peut augmenter un peu les prix de base du "calva" et du ballon de rouge. Le jeune et dynamique directeur de l'agence bancaire locale, quant à lui, pense que les "ardoises" du troquet constituent, après tout, des actifs recouvrables, et commence à faire crédit à Mme. Ginette, ayant les dettes des ivrognes comme garantie.

Au siège de la banque, des traders avisés transforment ces actifs recouvrables en CDO, CMO, SICAV, SAMU, OVNI, SOS et autres sigles financiers que nul n'est capable de comprendre. Ces instruments financiers servent ensuite de levier au marché actionnaire et conduisent, au NYSE, à la City de Londres, au Bourses de Francfort et de Paris, etc., à des opérations de dérivés dont les garanties sont totalement inconnues de tous (c.à.d., les ardoises des ivrognes de Mme Ginette).

Ces "dérivés" sont alors négociés pendant des années comme s'il s'agissait de titres très solides et sérieux sur les marchés financiers de 80 pays.

Jusqu'au jour où quelqu'un se rend compte que les alcoolos du troquet de Bertincourt n'ont pas un rond pour payer leurs dettes.

La buvette de Mme. Ginette fait faillite.
Et le monde entier l'a dans le cul....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum